Centre de Relaxothérapie® et de Prévention - Centre de Traitement des problématiques du stress chronique et traumatique

clinique logo

clinique pierre

AccueilTraitementsLes techniques associées

bannermindbody r1 c1

Les techniques associées

Outre la technique de relaxothérapie®, nous avons 21 techniques à vous proposer pour leur efficacité. Leurs fiches en résumé ci-après: acupuncture, ostéopathie, kinésithérapie, massages, training autogène de Scultz, technique de Jacobson, nutrithérapie, stretching et gymnastique douce, hatha yoga, sophrologie, méditation et pleine conscience, visualisation mentale, psychologie énergétique, thérapie crânio-sacrée, réflexologie plantaire, TaI Chi, Watsu et Tantsu.


L'Acupuncture et la moxibustion

 

L'acupuncture est une technique entièrement basée sur les théories de la médecine traditionnelle chinoise, elle consiste à insérer des aiguilles très fines d'acier inoxydables sur des trajets bien définis et des points nommés "points d'acupuncture". Les points sont localisés sur des lignes appelées méridiens qui constituent des canaux par lesquels l'énergie circulent dans tout le corps, à travers les organes, le sang, les liquides organiques, afin de permettre à ceux-ci de fonctionner efficacement. Les aiguilles utilisées sont toutes stériles et à usage unique.

La médecine chinoise propose ainsi différents concepts tels que le Yin et le Yang, l'énergie vitale ou Qi et les trajets dans lesquels celle-ci circule. Il est question de 12 méridiens (6 méridiens Yang reliés aux organes et 6 méridiens Yin reliés aux viscères).

En insérant ces aiguilles dans les points d'acupuncture, le praticien cherche à laisser circuler l'énergie et permet ainsi au patient de retrouver l'équilibre vital perturbé dans un ou plusieurs systèmes organiques. Chaque point possède des propriétés thérapeutiques bien déterminées.

La moxibustion consiste à chauffer certaines zones ou points d'acupuncture avec de l'armoise incandescente. Ceci permet de "réveiller" un point ou une zone et ainsi, de libérer l'énergie bloquée à cet endroit et rétablir le flux dans le méridien concerné.


Osthéopathie

Il s'agit d'un système médical à part entière, fondé par le Dr Andrew Taylor Still (1874) et basé sur l'équilibre des tensions et des flux du corps.

L’ostéopathe, conscient de ses responsabilités, explique les limites de sa technique par rapport aux autres pratiques médicales. Il cherche à comprendre la douleur, les symptômes par rapport à ses origines et le terrain sur lequel ceux-ci se sont greffés. Il examine, en utilisant les mains, pour écouter, sentir comment vivent les tissus et les attaches au niveau de la colonne vertébrale.

Après avoir localisé les éléments de tensions lié à un disfonctionnement organique ou des contractures répétées, il manipule par pressions et par mouvements de torsion et d'étirement afin de débloquer, détendre l’appareil squeletto-musculo-tendineux et permettre ainsi un meilleur fonctionnement des organes qui y sont attachés.

Ce travail sur les douleurs musculo-squelettiques en ostéopathie s'est vu complèté actuellement par une pratique énergétique et de détente viscérale.

Kinésithérapie

La Kinésithérapie est une spécialité para-médicale universitaire qui travaille au renforcement, à la mobilité et à la rééducation musculo-structurelle de la personne; elle concerne donc autant la motricité que les fonctionnalités de l'organisme.

Elle se propose de soulager, par le massage et avec différents matériels (tels que les ultrasons, infrarouges, courants électromagnétiques...), les douleurs musculaires, articulaires, ligamentaires et tendineuses. Elle va permettre de drainer ou de soulager la contention et la rétention dans les tissus. Elle permet également de traiter les limitations fonctionnelles du corps. Elle va appliquer des exercices, basés sur l'expérimentation et l'observation scientifiques, adaptés au travail postural, au renforcement de la musculature ou de la capacité à se mouvoir. La kinésithérapie classique concerne également les exercices respiratoires (adultes et nourrissons) pour aider à expluser les mucosités, d'aider en cas de spasmes et de manque d'élasticité au niveau de la cage thoraxique.

Massages

Le massage touche beaucoup de domaines dans l'existence de l’être humain, depuis sa vie intra-utérine jusqu’à sa mort. Le sens du toucher est le premier à se développer chez le fœtus et le dernier à s’éteindre.

Dans notre société occidentale, souvent les bienfaits du toucher sont délaissés au profit de la médicamentation. Dans certains pays tel que la Chine et l’Inde, le rapport au corps est différent et le massage fait partie intégrante de la vie quotidienne. Il est reconnu pour ses nombreux bienfaits.

Un toucher sain et nourrissant permet la diminution des hormones du stress (ACTH) au profit de la libération des hormones de bien-être (l’ocytocine, la dopamine et la sérotonine). Ainsi, il normalise les tensions musculaires, améliore la souplesse des tissus, le rythme du sommeil et la capacité à s’auto-apaiser.

En outre il peut diminuer la pression artérielle, l’hypersensibilité en cas de douleurs (fibromyalgie, douleurs chroniques) et l’hyperactivité. Le massage stimule également les systèmes circulatoire, nerveux, digestif, immunitaire et respiratoire. Enfin, le massage améliore la conscience corporelle. Il permet la reconnexion à sa propre sensibilité, réveille la pulsion de vie et améliore l'image de soi. C'est toute la capacité à éprouver du bien-être, de la joie et d'apprécier la vie qui est relancée par cet art du toucher. 

Le massage harmonisant

Permet essentiellement d’accéder à un état de détente totale. Par des mouvements amples et continus sur tout le corps, cette méthode redonne à la personne une sensation d’unification, de globalité, de sécurité et de rassurance, favorisée par les huiles chaudes. Ce massage réveille la part de féminité et de sensualité de la personne. Le masseur n’arrête jamais son mouvement ; il gardera le même rythme doux et lent tout au long de la séance. Il sera attentif à la respiration et au plein confort de la personne. C'est un massage respectueux et enveloppant.

Le massage tonifiant

Est une méthode plus musculaire, pratiquée soit à sec, soit avec des huiles et huiles essentielles et adaptée à la demande. Il vise à repousser la sensation de fatigue liée au stress. Le masseur travaille avec de mouvements plus vifs et plus toniques que les mouvements caressants ou enveloppants du massage à l’huile harmonisant ou californien. Il y a également des moments de massage avec mouvements vibratoires et secousses des membres. Le masseur va travailler de manière plus appuyée afin de toucher les fibres musculaires dans leur profondeur.

Le shiatsu

Entre le massage et la digitipressure, le shiatsu est plus qu'un simple outil de relaxation; comme l'acupuncture, dont il est issu, la thérapie manuelle s'effectue sur des lignes précises, les méridiens, mais à la place des aiguilles, le praticien travaille par pression du pouce, de la paume de la main, du coude et/ou du genou.

Le shiatsu cherche à aider le corps à retrouver son équilibre énergétique. C'est une approche globale de la personne qui cherche à faire effet sur les organes et leur fonctionnement. Le shiatsu peut chercher régulariser la circulation sanguine, aider à relancer ou ralentir une fonction organique, mais également aider à débloquer les articulations et libérer des zones contracturées.

Training Autogène de Shultz

Ce médecin né en Basse-Saxe (1884-1970) observa que les personnes relaxées ou en état d'hypnose ressentaient certaines sensations qui leur étaient bénéfiques. Il est parti de l'évocation de ces sensations pour arriver à susciter la relaxation chez ses patients. Sa méthode peut être qualifiée "d'auto-décontraction concentrative". C'est donc par la pratique de l'auto-concentration que la personne apprend progressivement à réduire ses contractures et son stress. Il a nommé sa méthode le Training Autogène.

Le thérapeute guide le patient, dans cet entraînement, en lui demandant de se concentrer sur une succesion de parties de son corps et de formuler mentalement des phrases. Il va, par exemple, proposer de se concentrer conscenscieusement sur les sensations toutes simples de chaleur ou de poids et c'est la répétition de ces formules (auto-suggestives) qui permet d'atteindre des états de déconnexion mentale et de relâchement musculaire de plus en plus profonds et rapides.

Jacobson

C´est  une méthode de relaxation neuro-musculaire théorisée par le Dr Edmund Jacobson, médecin américain (1888-1983). Jacobson a mis en évidence la relation entre l'état nerveux / émotionnel et la tension musculaire. Des tensions continues ou répétées vont influer sur le tonus musculaire en général; elles peuvent entraîner des contractures douloureuses et s'associer à des troubles psychiques ou somatiques. Cette méthode propose d'arriver à la relaxation par une double prise de conscience :

  • de la sensation provoquée par la contraction, et ensuite
  • de la sensation provoquée par la détente musculaire.

Cet apprentissage est progressif, région par région, muscle par muscle. Cette relaxation graduelle et puis différentielle devra se prolonger en application dans les gestes de la vie courante.

Le Dr Jacobson avait développé un appareil de mesure des tensions intra-musculaires, l'électro-neuro-myogramme, qui a inspiré les appareils modernes de Bio Feed-back.

Nutrithérapie

« Que ton alimentation soit ta médecine » Hippocrate.

La nutrithérapie, ou la médecine nutritionnelle, est basée sur la compréhension des mécanismes biochimiques de l'organisme, de la biodisponibilité, de la compatibilité et de la synergie d'action des micronutriments : savoir comment ceux-ci sont métabolisés au niveau de chaque cellule ou tissu et comment leur déficit ou leur excès peuvent provoquer des désordres physiologiques se manifestant par divers signes d'appel (fatigue, nervosité, excès pondéral, appel du sucre, perte de cheveux, ongles cassants, ... ).

Dans nos sociétés modernes, où la sédentarité, la pollution et le stress sont omniprésents, la nutrithérapie permet une démarche diagnostique, préventive et thérapeutique centrée sur le conseil alimentaire, la correction des déficits et l'administration de vitamines, minéraux, acides gras essentiels, acides aminés appropriés, pour obtenir des conditions de santé optimale.

Stretching et Gymnastique douce

Travail d'élongation et d'étiration sur les muscles, tout en douceur, pour leur redonner  leur vraie longueur et leur élasticité. Elle est en opposition avec la gymnastique traditionnelle qui, trop souvent, est synonyme d'effort, de performance ou encore de force. Ici les mouvements font plutôt appel à la sensation, à la souplesse et à la conscience de soi.

Hatha Yoga

Le yoga est un don précieux que l’Inde a fait à l’humanité. Il existe de nombreux types de yoga : Hatha yoga, Ashtanga yoga, Karma yoga, Prâyânâma, Tantra yoga, Kundalini yoga, ... Le type de yoga le plus connu en Occident est le Hatha yoga ou le yoga corporel et postural (en sanscrit, les postures sont appelées Asanas).

L’éventail des bienfaits du Hatha yoga est très large. Il permet de relancer le tonus, d’augmenter la souplesse, en d’autres mots d’améliorer le bien-être physique. Il permet de mieux connaître son corps et son fonctionnement, de maintenir ou de renforcer la santé en général. Il permet de calmer le mental et l’influx émotionnel, mais son objectif le plus noble est de donner un sens et une voie spirituelle à la vie.

En fait, toutes les formes de yoga tentent de développer les qualités « extra -» ordinaires (c’est-à-dire hors de l’ordinaire) de la personne humaine. La tradition yogique attribue à Patanjali la codification du yoga et la rédaction finale de l'un des plus grands traités indiens concernant la santé. Son premier aphorisme dit "Le yoga est l'élimination des fluctuations du mental". C'est bien là la difficulté et le plus grand challenge de l'homme pensant que nous sommes. Ne pas être emprisonné par ses propres pensées, concepts, croyances; ne pas se laisser embarquer par "l'émulsion des ses idées". Le but ultime du pratiquant étant d’accéder à l'équilibre et la sérénité dans l’union du corps et de l’esprit, de faire l’expérience de ce que les indiens appellent le “samaddhi”, ou état de félicité ; il permet la connexion à notre part "divine", ou en d'autres mots, la déconnexion et la complète libération des perturbations terrestres et de la condition humaine.

Sophrologie

La sophrologie. (Dr. Caceydo, Madrid, 58).

Racines étymologiques: du grec sos= harmonie, phrèn= conscience, logos= étude.

La sophrologie tente de dépasser la simple technique de relaxation: c'est une relation à soi - en terme d'alliance - afin de permettre à la personne stressée de mieux se connaître et de chercher un mieux-être.

Le sophrologue aide la personne à développer les moyens de se sentir en harmonie avec elle-même, à être pleinement conscience de ce qu’elle vit sur le moment. Il tente d’être le moins directif possible et laisse la personne faire l’expérience, au travers de différents exercices, de l’exploration de son propre ressenti. La sophrologie aborde ainsi:  

  • le corps; (détente, sommeil, ...)
  • les émotions; (gestion des émotions, ...)
  • l'être ; (mémoire, méditation, intuition, ...).

Meditation

La méditation est un outil privilégié de grandes traditions philosophiques et religieuses, tant orientales qu'occidentales. Elle permet à la personne d’accéder au calme intérieur et ainsi de mieux réfléchir aux choses importantes de sa vie. Outre sa visée spirituelle, la méditation est avant tout une forme de relation intime et profonde à soi-même. Un moyen de se recentrer sur soi, de retrouver sérénité et détachement par rapport aux préoccupations et aux souffrances de la vie.

Dans nos sociétés, les diverses manières de méditer sont surtout utilisées pour échapper à la sur-stimulation et à la sur-excitation. Les personnes cherchent à se procurer les mêmes avantages que ceux de la relaxation, c'est-à-dire ralentissement du rythme cardiaque et respiratoire, diminution de la tension artérielle, relâchement musculaire, calme mental et détachement émotionnel. Pour cela, la personne est invitée à s’asseoir, à rester tranquille et immobile, à porter son attention sur son propre esprit et à rentrer en contact avec son « état intérieur ». Elle se donne ainsi le temps et les moyens de rentrer en communication avec son «être». Elle peut, par exemple, travailler à comprendre et réorganiser mentalement les stimulations et émotions qu'elle a ressenties dans son quotidien ; ou au contraire, lâcher cette focalisation,  laisser son mental se détendre et chercher à ne pas s’accrocher à ses pensées ; le but étant de maintenir la conscience présente et de ne pas tomber dans la rêverie ou la torpeur.

La technique de la méditation peut donc s’attacher soit à une forme de concentration, soit au contraire, à une recherche de lâcher prise, qui voudrait que l’on ne s’accroche ni au train des idées, ni aux ressentis et sentiments qui en  découlent.

Mais la méditation est surtout, pour nombre de mouvements religieux et de philosophies, un chemin pour acquérir des qualités et des valeurs morales. Elle cherche à permettre à la personne de se délivrer de ses tracas, souffrances et habitudes nocives ; de l’ouvrir au monde plus largement, à dépasser la seule perception du visible et à accéder à la sagesse.

Pleine Conscience

Voir Méditation.

Afin de se rapprocher de la vision plus scientifique et plus neutre des occidentaux, actuellement, le terme de pleine conscience est plus utilisé. Et ce, pour bien faire la différence avec le mot méditation qui renvoie à des pratiques séculaires de spiritualité. La pleine conscience est un travail d’ouverture à l’ici-maintenant, à la présence de la personne dans son geste ou dans ce qu’elle est et vit au présent.

On ne cherche ni à refuser, ni à garder ce qui survient. C’est un apprentissage qui demande souvent du temps, car nous vivons dans une société hyperactive et très stimulante ; la personne est déjà dans ce qu’elle projette de faire, plutôt que dans ce qu’elle fait. Il lui devient difficile de s’arrêter, de s’arrêter simplement sur ce qu’elle vit, sur ce qu’elle ressent dans l’instant.

La non-agitation, la libération des soucis et de l'intellect, le sentiment de bien-être et de plénitude sont les fruits recherchés par ce type de pratique.

Visualisation mentale

Permettant au sujet par la suggestion d'images ou l'évocation d'ambiance de ressentir, de parcourir et de "vivre mentalement" un monde mouvant, coloré, sensoriel...comme dans le rêve; mais ici, on parle de rêve éveillé car la personne reste consciente.

Guidée par la voix du thérapeute ou par elle-même, elle va assister sur l'écran de ses paupières à l'émergence des images qui peuplent son mental. Le but recherché est qu'elle vive pleinement ces scènes intérieures, dans leur spontanéïté, leur sensorialité et tonalité émotionelle. De spectateur, la personne apprendra à devenir actrice, si pas metteur en scène de ses propres histoires, afin de promouvoir une atmosphère agréable et propice à son épanouissement.

Psychologie énergétique

La psychologie énergétique intègre l'utilisation du système énergétique de la médecine chinoise et de chakras du yoga, aux conceptions et pratiques de la psychologie actuelle occidentale. Les deux techniques phares de la psychologie énergétique est l' EFT (Emotional Freedom Technic) et le TAT (Tapas Acupressure Technique). Elles sont utilisées dans le domaine de la santé, de la qualité de vie, du développement personnel et l'amélioration des performances. 

Thérapie crânio-sacrée

Cette technique est issue des observations et des travaux du Dr Sutherland (1937) et du Dr John E. Upledger (1970), tous deux médecins ostéopathes américains. Ils eurent l'intuition de l'importance et de l'utilité physiologique et psychologique de la mobilité du système crânio-vertébro-sacral. Le Dr Upledger en fit une méthode de traitement à part entière.

Sa technique vise plus particulièrement à corriger les limitations et les contraintes qui affectent le flux du liquide céphalo-radidien entre le crâne et le sacrum.

Le cerveau et la moelle épinière baignent dans un liquide qui plusieurs fois par minute va et vient, dans un grand mouvement d'extension ou d'expansion. C'est comme un grand système hydraulique qui englobe tous les os du crâne et les méninges, mais également les membranes et tissus conjonctifs de la face, autour de la bouche, dans la nuque et tout le long de la colonne vertébrale jusqu'au coccyx, permettant drainage, mobilité et échange. Le manque d'amplitude dans le flux et le rythme de ce liquide et la stagnation dans le tissu conjonctif alentour peuvent provoquer un déséquilibre organique et émotionnel. 

Par la palpation, la pose des mains ou par une manipulation douce et légère, en travaillant sur sur le crâne, le sacrum ou les membranes et les fascias, le thérapeute va rétablir ce système physiologique, de sorte que les méninges et les os du cerveau retrouvent leur liberté et leur mouvement naturel.

 

Réflexologie Plantaire

La réflexologie plantaire est un massage profond des pieds et/ou des mains. Dérivée également de la médecine chinoise et des méridiens d'acupuncture, elle met en évidence des tracés et la correspondance entre certaines zones du pied (ou de la main) et les organes. C'est une véritable "cartographie", le niveau plantaire est le départ de réseaux énergétiques et leur massage permet, outre la détente générale, l'activation de tous les systèmes fonctionnels du corps.

Tai Chi & Qi gong

Forme de méditation en mouvements, le Tai Ji Quan demande une concentration totale dans l'action présente, une attention soutenue dans l'obtention de l'harmonie dans le geste et la posture. Cette pratique, un art martial né en Chine, est constituée d'un ensemble de gestes lents, amples, continus et harmonieux qui imite souvent les mouvements dans la nature ou les gestes d'animaux. Ils auraient été développés par des moines-médecins ou des guerriers taoïstes.
Issu d'une tradition millénaire mais encore très vivante en Chine, le Tai Ji Quan cherche à apaiser l'esprit en rééquilibrant et en intensifiant la circulation de l'énergie vitale dans le corps. Sa pratique tend à apporter calme, relaxation, enracinement, équilibre et santé;  ainsi qu'une nouvelle perception du corps dans son environnement et du prolongement de l'énergie interieure vers l'extérieur.

Watsu

Inspiré du zen, le Watsu (water shiatsu) est une technique de relaxation dans l’eau créée par l’américain Harold Dull, dans les 1975-80. Cette technique connaît un grand succès et est enseignée de par le monde.

Soutenue à la tête et au bassin, le yeux fermés, la personne peut gôuter à une impression de flottement, d’apesanteur dans une eau chaude (à température du corps). Elle va être bercée par des mouvements lents, amples, rythmés par la respiration. Les étirements étudiés (issus des mouvements de kinésithérapie et d'ostéopathie) permettent aux muscles de se relâcher, à la colonne vertébrale et aux membres de se délier. Outre un grand relâchement, comme le foetus baignant dans la douceur et la chaleur du ventre maternel, la personne peut ressentir une sorte de bien-être originel, une grande impression de calme, d'apaisement et de confiance à l'autre. C'est une rencontre particulière à l’élement « eau », toute de douceur et de fluidité. Et cela fonctionne également sur le plan émotionnel.  

 

Go to top